Passer au contenu

La BAM et ses designers : Saskia

Vous voulez en savoir plus sur nos talentueuses designers ?
Et bien, vous êtes au bon endroit !

SASKIA,
Ou l’équilibre entre conception digitale et aspect artisanal.

CARTE D’IDENTITE
Age :
27 ans
Habite :
Bruxelles
Passion :
le dessin 

Son Instagram
Son Site

« Mes dessins avaient souvent tendance à se répéter ou se superposer dans des rythmes que l’on peut prêter à la conception de motifs. »

PARCOURS
A 20 ans, un voyage initiatique au Japon lui permet d’expérimenter le textile. 
Sa décision est prise : le design textile s’offre à elle comme la voie royale pour combiner dessins, motifs, couleurs, textures et applications.

Elle se lance alors dans cinq années d’études supérieures en design textile..  

INSPIRATION

«J’ai appris à travailler la rencontre des matières pour former des structures textiles élaborées via différents procédés tels que le tissage, la broderie, la maille et l’impression textile, ainsi qu’à concevoir des motifs.»

Durant son parcours, elle effectue une césure scolaire de huit mois en Asie du Sud-Est, où elle effectue deux stages au sein de deux petits acteurs de textile locaux.

« Ce voyage m’a apporté énormément de choses, aussi bien au niveau créatif et technique qu’humain. »

TECHNIQUE FAVORITE : le jacquard.
« Sans hésiter le tissage jacquard, car il me permet de travailler des textures complexes sans aucune contrainte au niveau des motifs, c’est parfait car c’est un médium qui me donne la possibilité de joindre mes deux passions : le textile et le dessin. C’est comme de dessiner avec des fils! »

PROCESSUS CREATIF
« Pour la conception de motifs, je pars souvent d’éléments du réel qui m’inspirent. Je les matérialise d’abord en de petites illustrations dans mes carnets de croquis, puis j’en extrait les textures qui me plaisent pour en créer des motifs et des rythmes répétitifs. »

SON AVIS SUR SON METIER
« C’est un métier que j’affectionne tout particulièrement, car au-delà même de l’aspect créatif, il m’amène à travailler main dans la main avec beaucoup de personnes, les collaborations sont nombreuses car le textile est présent dans de nombreux secteurs auquel on ne penserait pas de prime abord. »

Une dernière question pour la route : 
Pensez-vous à l’utilisation future des tissus lorsque vous créez ? 

« Alors oui, ce qui est chouette dans le processus c’est d’essayer d’imaginer pourquoi on le fait. Ça rajoute des contraintes et travailler avec des contraintes est vraiment intéressant. On ne fera pas la même échelle de motifs pour des sous-vêtements que pour des rideaux par exemple, et c’est la même chose par rapport aux matières utilisées. 

Pour ce qui est de l’élaboration d’un objet finit manufacturé avec mes tissus, même si je couds un peu pour le plaisir, pour ce qui est des projets professionnels je préfère faire appel à un.e couturier.ère si je souhaite en faire des vêtements, ou un.e ébéniste si je veux faire un meuble, car oui, tout cela demande des compétences et un savoir-faire très spécifiques, tout comme je ne souhaiterais pas que quelqu’un s’improvise designer textile, je n’ai pas la prétention de me proclamer modéliste. 

Et puis j’adore vraiment le fait de pouvoir travailler en collaboration avec ces autres corps de métier, c’est très stimulant, les idées abondent d’autant plus qu’en travaillant seule. »

Alors, convaincu.e.s par l’univers de Saskia ?

Vous pouvez dès à présent retrouver son univers édulcoré, peps, organique et dynamique sur notre e-shop.

Vous voulez en savoir plus sur la BAM ? C’est par ici !

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.