Passer au contenu

L’impression numérique made in France & GOTS est là !

Voici le 1er article d’une longue série.

J’avais hâte ces derniers mois (années) de partager avec vous cette très belle nouvelle pour laquelle, les embûches se sont accumulées ou plutôt le sort s’est acharné à plusieurs reprises contre ce beau projet avant qu’il ne voit finalement le jour en février de cette année !

L’on m’a souvent dit que nous avions de beaux tissus mais que tout ceci manquait de motifs ou encore que je n’aimais pas les imprimés et au fil des ans, un sourire de convenance s’est installé pour ne pas laisser paraître ma frustration et mon désarroi face à une situation que nous subissions malgré nous.

Lorsque j’ai créé l’entreprise il y a 10 ans, les 2 objectifs liés étaient (et sont encore à ce jour) de pérenniser un savoir-faire textile local en réalisant la production des tissus sur le maximum d’étapes en France et de le faire exclusivement de façon éco-responsable donc certifiable GOTS. Il a fallu près de 4 ans pour avoir une filière française certifiable GOTS sur le très long terme et sur chaque étape de production. Dès les débuts, ma créativité s’est orientée vers les imprimés et j’ai dessiné la 1ère collection de tissus autour du motif bordure Alice et des motifs all-over princesse aux petits pois & Il était une fois. J’ai eu la chance de pouvoir imprimer ces 7 motifs pendant 5 années avec d’autres qui ont rejoint peu à peu notre collection permanente.

Puis un jour, tout s’est effondré. C’était en 2015.

Comment cela peut être possible ?

Il faut mettre en exergue un point essentiel de la certification GOTS. Le cahier des charges GOTS évolue tous les 2 ans environ et nous demande quotidiennement de réaliser de la R&D (recherches & développements), de revoir les processus ou encore de changer les recettes de teintures ou d’impression. Lors de la mise en place de la version 4 en 2015, il y a eu une évolution majeure au niveau des encres utilisées notamment. Cela impliquait donc de réaliser le changement de toutes les encres, de réaliser une nouvelle calibration et un nouveau profil colorimétrique de l’imprimante.

Autant vous dire que notre partenaire de l’époque m’a vite informé de sa volonté de ne rien faire en ce sens car cela lui faisait prendre un risque conséquent : ne plus être conforme sur le rendu des couleurs pour ses autres clients. Nous nous sommes retrouvés du jour au lendemain sans solution pour réaliser nos motifs en impression.

A commencé alors, il y a 5 ans, une quête que j’ai cru sans fin, accompagnée de bien top longues traversées du désert : mettre en place une ligne de production française impression textile innovante et certifiable GOTS qui, sur le long terme, s’est avéré un véritable parcours du combattant. Devant les nombreuses déconvenues et échecs qui ont été semés sur notre chemin lors de ces années, mes proches m’ont souvent conseillé d’abandonner ou de faire imprimer ailleurs (en Europe, en Turquie ou en Inde). C’est bien mal me connaître ! Il était hors de question pour moi de revenir sur mes valeurs et de réaliser l’étape d’impression en dehors de l’hexagone ou encore d’abandonner car ce projet & cette entreprise sont importantes non seulement pour moi mais aussi pour tous (enfin, je l’espère !). LTA est une entreprise à la fois industrielle & artisanale qui chamboule les codes habituels et insuffle un changement durable et responsable à chaque étape de la production textile française.

Des portes se sont très vite fermées. Je n’ai reçu que dédain et moqueries face à ce projet de la part des imprimeurs textiles français, qu’ignorance et irrespect de la part des banquiers qui croyaient pour la plupart l’industrie textile française morte et enterrée depuis longtemps, que frustration et incompréhension sur les difficultés rencontrées pour la mise en place de la part des prospects et des clients.

Une 1ère lueur d’espoir est apparue en 2016 mais celle-ci a été vite éteinte par le refus des banquiers. J’ai donc décidé de continuer de mener mes projets de R&D pour mettre en place cette chaine de production impression et de réaliser en parallèle la montée en puissance qu’exigeaient les banquiers pour que nous soyons (je sois) pris au sérieux en ouvrant le capital de LTA à tous & toutes et leur prouver que tout ceci n’était pas une lubie de notre part. Je tiens de nouveau à remercier nos 130 actionnaires qui nous ont rejoints dans cette belle aventure en 2018 et qui ont permis l’émergence et la finalisation de cette mise en place.

En dehors des difficultés techniques en lien avec la certification GOTS et mon niveau d’exigence très élevé, je me suis heurtée malgré moi à des problématiques que je pensais révolues, même si je les ai rencontrées à plusieurs reprises en 10 ans pendant mon parcours d’entrepreneur. Ce projet, comme vous vous en doutez, a un coût financier très élevé que LTA ne pouvait pas assumer seul, même accompagné de ces actionnaires. Il a fallu donc démarcher des banques pour finaliser le financement de la chaine de production impression numérique. On m’a reproché à plusieurs reprises :

  • de ne rien n’y connaître (en textile évidemment, la bonne blague),
  • que les machines à acquérir n’allaient pas fonctionner toutes seules et qu’il ne suffisait pas d’appuyer sur un bouton pour que cela imprime (ah bon ?)
  • que j’étais une femme (si si, on me l’a reproché de plusieurs manières très créatives)
  • que j’étais jeune ou au choix inexpérimentée pour mener à bien un tel projet (j’ai pourtant plus de 10 ans d’expérience dans le tissu bio GOTS et les processus industriels)
  • que mon secteur d’activité n’était pas dans la cible (désolée, il existe encore du textile en France !)
  • que j’étais trop créative et pas assez technicienne (et mon doctorat, c’est de la créativité à l’état pur ? – par contre, oui mon autre cursus est dans le créatif)

Un vrai plaisir pendant ces dernières années mais j’avais déjà eu un aperçu de l’enthousiasme débordant que suscite mon entreprise auprès des banques les cinq 1ères années de vie de LTA. Je n’ai pas été trop dépaysée. Une fois les freins psycho-socio-machistes levés, j’ai réussi à trouver 2 banques partantes pour cette aventure !

Durant ces 5 dernières années, il a fallu aussi expliquer quotidiennement à nos clients et prospects professionnels pourquoi nous ne pouvions pas imprimer tout en continuant à travailler dessus et en recueillant précieusement les demandes, les volumes manqués etc. pour les transmettre aux financiers et leur montrer que tout ceci était bien réel. Nous avons tenu un journal de bord des demandes par email ou par téléphone pour réaliser des impressions certifiées GOTS et made in France. Ce journal de bord a contribué aussi à l’extrême frustration de l’équipe et de moi-même concernant la lenteur de la mise en place car il permettait de se rendre compte de l’étendue des demandes et des métrages mis bout à bout… Cela a finalement pesé énormément sur le moral des troupes (avec le recul). Dire NON quotidiennement, expliquer en résumé les difficultés face à des personnes extérieures pour qui il s’agissait « juste » d’imprimer du tissu et pas d’envoyer une fusée dans l’espace, … est très négatif au quotidien. Nous pouvons désormais répondre positivement à toutes les demandes et cela nous change la vie !

L’image qui me vient à l’esprit et qui illustre le mieux ce projet est celui du yoyo : un jour tout va bien, j’avance tranquillement et résous quelques problèmes liés à ce projet ; le lendemain, les quelques pas en avant sont effacés, on tombe sur la case prison et tout s’écroule de nouveau, il faut remettre de l’énergie pour recommencer presque à zéro.

Je n’ai pas l’intention ici d’évoquer la complexité et l’innovation de ce projet car il fera l’objet d’un article à part. Mais je souhaitais vous faire part de l’ampleur de la tâche à laquelle nous nous sommes attaquée il y a 5 ans. L’impression numérique 100% made in France et certifiée GOTS est désormais une réalité, fruit d’un travail acharné, de sacrifices nombreux. Je remercie aussi l’équipe, Françoise, Tiphaine, Thomas & Clarisse, qui a su tenir le cap malgré les embûches. Le résultat actuel est aussi le fruit de leur travail !

Je suis désormais fière de vous annoncer officiellement que nous sommes arrivés au bout de ce tunnel. Les imprimés vont refaire leur apparition dans la collection permanente tout autant que le service d’impression numérique sur-mesure dédié aux professionnels ouvert ce mois-ci connaît un franc succès !

De quoi, fêter dignement les 10 ans de notre entreprise !

à très bientôt pour la suite de cette aventure,

Amandine

7 Commentaires

  1. Sylvie Sylvie

    Bravo Amandine pour votre courage et détermination à mener à bien ce projet ! Une jolie bataille pour un objectif vertueux. Vous pouvez être fière de cette victoire. Et je ne doute pas du succès à venir pour les premiers imprimés français certifiés GOTS…

  2. silvana belmudes silvana belmudes

    Bravo Amandine !
    Ça fait plaisir de voir que tous vos efforts on payé pour que nous puissions coudre des beaux tissus faits en France !

    Merci et encore félicitations à toute l’équipe. Je suis impatiente de voir ces tissus !
    Silvana

  3. Emilie Emilie

    Bravo pour cette persévérance ! J’ai hâte de découvrir ces imprimés !

    • Merci ! Nous espérons qu’ils vous plairont !

      Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.