Passer au contenu

VIJI

INTERVIEW AVEC ANNE-LAURENCE VILLEMONTEIL

MEMBRE DE VIJI

Parce qu’on peut toujours faire mieux, être plus transparent, plus éthique, plus éco-responsable, chez Amandine Cha LTA SAS, nous utilisons la plateforme de traçabilité créée par VIJI.

Aujourd’hui on vous présente cette belle initiative ! ViJi permet de suivre le parcours intégrale d’un vêtement ou d’un accessoire de mode, et de s’informer sur les engagements de la marque à chaque étape de production. L’interface permet d’un côté aux acteurs de l’industrie de déclarer leurs différentes actions ainsi que de les prouver par des documents; et de l’autre aux consommateurs d’accéder aux déclarations et à la documentation fournie, après qu’elle ait été vérifiée et approuvée par l’équipe de VIJI.

Le concept vous est probablement familier. Après avoir téléchargé l’application, vous pouvez scanner un produit et découvrir l’envers du décors. Mais ici il ne s’agit de score, chez VIJI ce qui prime c’est le suivi et la fiabilité des informations. 

Chez Amandine Cha, LTA SAS, nous somme fières d’avoir participé à l’élaboration de ce projet en faisant part de notre connaissance de l’industrie textile et de la certification GOTS. Nous souhaitons, comme l’équipe de VIJI, la fin de l’opacité de la chaîne de production textile. Il est difficile d’exiger la transparence dans une industrie qui use et abuse des paillettes pour nous faire oublier ses travers, mais l’expertise de VIJI nous aident à y voir pus clair.

Nous leurs faisons confiance pour nous accompagner dans notre volonté d’amélioration perpétuelle et d’aller toujours plus loin dans l’éco-conception de nos produits. Publier notre démarche et nos modes de productions nous permet d’être responsables de nos engagements. Si vous voulez en savoir plus sur nos actions, vous pouvez cliquez sur le module VIJICLICK accessible depuis notre site web.


Pour pouvoir vous en dire un peu plus, avec Amandine, nous les avons interrogé sur la genèse de la société et son fonctionnement au quotidien :


Qu’est-ce que ViJi ? Comment vous est venue l’idée de créer ViJi ?

De la conception à la mise sur le marché, chaque produit a sa propre histoire. L’objectif de ViJi est de retracer ce cycle par des moyens innovants afin de remplir deux objectifs : accompagner les acteurs de la filière mode/textile/habillement dans leur démarche de transparence et d’éco-responsabilité, et donner des éléments de décision fiables aux consommateurs. ViJi est né d’une amitié de 20 ans entre nous co-fondateurs, de nos expériences professionnelles et de nos valeurs personnelles.



Quel est votre rôle au sein de ViJi ?

Je suis en charge de l’accompagnement des clients, des aspects marketing, communication et administratifs de l’entreprise.



Pourquoi ViJi ? A quelles nécessités répond l’outil ?

Nous avons créé ViJi pour aider l’ensemble des acteurs de la filière à aller vers plus d’écoresponsabilité de façon simple, collective, petit pas par petit pas, sans jugement et sans militantisme.
La plateforme ViJiTrack permet de récolter les informations RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) de nos clients (marques de vêtements, tisseurs, tricoteurs, filateurs, ennoblisseurs …), mais également de leurs fournisseurs et de leurs produits. Nous intégrons aussi à cette plateforme un système d’authentification des documents preuves. Nous avons également une application capable de transmettre ces informations aux consommateurs grâce à un simple scan du code barres de l’article en magasin. Enfin, nous avons développé un plugin qui s’installe sur les sites de nos clients et qui permet de transmettre ces données.
Grâce à ces solutions, nous faisons gagner du temps à nos clients dans la récolte et la fiabilisation des données RSE. Nous leur fournissons également une vision 360° de leurs RSE. Enfin, nous leur permettons de valoriser ces informations auprès de leurs clients. Ces outils répondent aux attentes de leurs clients et les préparent au renforcement des législations à venir en terme de transparence et de traçabilité.
Quelle est votre vision de la mode responsable ?
Une mode responsable pour moi c’est
Une responsabilisation de chacun des acteurs de la filière (industriels, distributeurs, consommateurs) ;
Des informations fiables, neutres et accessibles ;
Une démarche de progrès.


Quelle est votre vision de la mode responsable ?

Chambray Raw Dots Ciel, collection Sweet Summer - Tissu biologique certifié GOTS made in France de Deer&Doe pour --- Maison Edition A.C.--Les Trouvailles d'Amandine--

Une mode responsable pour moi c’est :

  • une responsabilisation de chacun des acteurs de la filière (industriels, distributeurs, consommateurs) ;
  • Des informations fiables, neutres et accessibles;
  • Une démarche de progrès.



Qu’est-ce que ViJi peut apporter à l’industrie textile et à la mode ?

Nous apportons des solutions permettant aux acteurs de la filière d’amorcer ou d’amplifier leur démarche RSE, de la faire reposer sur des bases solides. Nous nous appuyons sur notre expertise, nos partenariats, notre esprit collectif et la technologie pour réussir à intégrer l’ensemble des acteurs de la filière au sein de notre démarche.

 


Comment fonctionne ViJi ? Qu’est-ce que son atout pour aider le consommateur dans une démarche de consommation responsable ?

Il y a 2 ans, le consommateur cherchait à acheter de façon plus responsable mais ne savait pas où. Aujourd’hui la situation a très sensiblement évolué. Toutes les marques se disent responsables. En conséquence, les questions que se posent les consommateurs sont : Qui fait quoi ? Qui dit vrai ? ViJi vient clairement apporter des éléments de réponse sur ces points. De la même façon qu’une entreprise va agir sur des aspects environnementaux ou sociaux, un consommateur peut privilégier d’acheter des chaussures sans cuir lorsqu’un autre privilégiera le made in France ou un cuir au tannage végétal. En dehors de la législation REACH, qui limite l’utilisation des intrants chimiques en Europe, il n’existe pas de normes internationales dans l’industrie textile. Notre positionnement par rapport aux consommateurs est donc de leur donner accès au plus d’informations possibles et de leur communiquer un degré de fiabilité pour chaque information (est-ce que cette information est déclarée, prouvée par un document, ce document est-il authentique). Nous restons neutre dans la façon de communiquer les informations afin que le consommateur fasse son choix en son âme et conscience, selon ses valeurs. Par contre, nous sommes en mesure de communiquer des informations de notation, par exemple si l’affichage environnemental voit le jour et que cela devient une obligation. Nous avons un rôle pédagogique plus que militant. Les utilisateurs de l’appli ViJi et du site viji.io ont d’ailleurs accès à un lexique qui explique les termes RSE, leur donne des informations sur “comment entretenir leurs vêtements” (durabilité) ou encore donne des pistes sur “que faire de leurs vêtements en fin de vie ou qu’ils ne portent plus” (circularité).

 

Voyez-vous une évolution dans l’engagement des marques ? Etes-vous optimiste pour l’avenir  ?

La plupart des marques qui naissent dernièrement portent une attention particulière à ces sujets et c’est très bien. Mais le plus souvent, ce sont les fournisseurs de ces marques et non pas les marques elles-mêmes qui bénéficient des labels mis en avant. D’autre part, ces jeunes marques ne peuvent souvent pas vérifier la véracité des informations portées par leurs fournisseurs car elles n’ont pas les moyens de payer des auditeurs ou des organismes de contrôle. Enfin, elles font souvent face aux mêmes problématiques que des marques déjà installées lorsqu’elles grandissent. Les marques plus matures, quand à elles, s’engagent de plus en plus vers des programmes RSE. C’est un impératif d’image pour ces dernières et c’est en train de devenir un impératif législatif. Il faut noter que pour ces grands groupes, c’est une machine beaucoup plus lourde à mettre en marche et qu’il faut une réelle volonté de la direction pour que ces démarches RSE aboutissent. Néanmoins ces entreprises sont plus contrôlées, et leurs moyens financiers étant importants, les articles ont souvent subis de nombreux tests (mécaniques, chimiques) et la plupart des fournisseurs sont audités régulièrement (audits sociaux, audits environnementaux). Dans l’ensemble, tous les acteurs vont vers plus d’éco-responsabilité, c’est une très bonne chose et nous sommes optimistes pour l’avenir.

Quelle est votre définition de la traçabilité ? De la transparence ?

Si on tape “traçabilité” sur google, on tombe sur la définition suivante: “Possibilité d’identifier l’origine et de reconstituer le parcours (d’un produit), de la production à la distribution”. C’est un objectif pour ViJi que d’être capable de reconstituer l’ensemble du parcours des articles de nos clients, nous travaillons tous les jours à développer des solutions qui permettront d’y arriver à moyen terme.

 

Est-ce que ViJi peut aider dans la lutte contre le greenwashing ?

“Le greenwashing est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse” (wikipédia). Les solutions ViJi permettent de limiter ce greenwashing grâce au fait de réattribuer à chaque acteur de la chaine d’approvisionnement son rôle et sa responsabilité, grâce également à l’authentification des certificats et autres documents preuves, et grâce aux partenariats multiples et au croisement des informations dans les systèmes ViJi à l’avenir.


Un grand merci à Anne-Laurence Villemonteil d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et d’avoir partagé avec nous la démarche de VIJI

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur leur site !

Amandine & Clarisse

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.